Parcours

Jalons d'une vie

Jalons d'une vie

De père espagnol, de mère française, Monique Curto vient au monde dans un train roulant vers Béziers.
Enfance provençale et campagnarde.
À quatorze ans Monique gagne sa vie au service d'une dame G., propriétaire de l'Hôtel de Provence, place d'Albertas à Aix, qui s'attache à elle et la fait inscrire à l'école des Beaux-Arts. Le peintre Jean-Claude Imbert y sera son professeur.
À la galerie Martin-Caille à Aix, trois années durant, elle est à la fois élève et modèle de Pierre Cornu (1895-1996) dont elle admire l'œuvre et apprécie la délicatesse naturelle et l'amitié.

Peintre à son tour, Monique expose notamment :

  • à la galerie du Casino Vendôme,
  • aux salons du Roy René à Aix-en-Provence,
  • à la galerie Carlton à Cannes,
  • en mairie d'Aix (exposition personnelle sous le parrainage de MR Alain Joissains, maire de la ville à l'époque),
  • à la galerie R. Dunan à Paris,
  • à la galerie Petit à Londres ou Monique fait un séjour de deux ans,
  • à la South Art Galery à New York ou elle demeurera près de cinq ans.

À son retour en France...

Monique Curto crée un restaurant aux Milles et acquiert le domaine de Saint-Pons à Puyloubier, au flanc de la Sainte-Victoire. Le site est superbe. Les bâtiments sont en ruines. Y dorment les vestiges d'une très ancienne chapelle. Le courage, la ferveur, la passion de créer, l'aide affectueuse de son frère Patrick et de sa soeur Patricia porteront Monique Curto à faire surgir des "pierres effondrées" un lieu de culture, de civilisation, de beauté. Rien ne la détournera de son projet, pas même le terrible incendie de la Sainte-Victoire qui anéantit soixante)dix de ses toiles.
Le fleuve de la vie suit son cours.
De l'union de Monique Curto et du Dr Charles Nehring naît en 1998 une fille, Elsa. Aujourd'hui âgée de vingt ans, brillante étudiante en 3e année de droit à la faculté d'Aix-en-Provence.
En mai 2009, Elsa Nehring assiste à la dernière en date des expositions de sa mère, au Château du Val à Saint-Germain-en-Laye. Au livre d'or elle note ceci :

"Ma petite maman, je suis si fière de toi. Première fois que j'écris sur ce livre qui a tant de mémoire. Je t'aime. Elsa"

Ces lignes, rafraîchissantes, tintent agréablement à l'oreille contemporaine. C'est l'annonce faite par Monique du prix qui lui est déjà décerné par la Nature, par sa nature : celui de l'excellence originelle.
Henri FEYT

end faq

Information supplémentaire